Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux
Accueil
Le GdJ
 - 
Présentation
 - 
Le Héron
 - 
Adhésion
 - 
Le Comité
Activités
 - 
Sorties sur le terrain
 - 
L'OCHA
 - 
Les Bons Coins de Suisse Romande
 - 
Recensements hivernaux
 - 
Fête de la Nature
 - 
Nuit de la Chouette
 - 
Autres
Projets
 - 
Projet Huppes
 - 
Projets SPB - Surface de Promotion de la Biodiversité
 - 
Nichoirs à hirondelles
Camps à l'étranger
 - 
Informations camp à l'étranger
 - 
Voyage Oman 2009
 - 
Camp Maroc 2010-2011
Camp de baguage
 - 
Informations camp en Roumanie
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
L'agenda du GDJ
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Carte des comptes-rendus
 - 
Calcul de coordonnées
 - 
Code de conduite
  La boutique
    - 
Les produits
    - 
Mon panier
  Aide
    - 
les FAQs
Toutes les photos
Les comptes-rendus
liste des comptes-rendus > résumé du compte-rendu
 
Célestin Luisier
 
Migration des rapaces à Trient (GDJ/VS) : dimanche 24 septembre 2017

Participants : Elias, Jolan, Théotime, Sébastian, Alexandre, Célestin, Kilian et Julia

C’est avec un Kilian enfin retrouvé et une nouvelle recrue GDJ de Lausanne que nous débutons la courte mais exigeante montée en direction du point d’observation (je vous rassure, tout le monde est arrivé en haut vivant). Pendant la marche, quelques Grosbecs sont entendus dans la forêt, un Pic noir se manifeste et un Busard des roseaux est déjà repéré en migration au-dessus du col à 7h30.

Une fois sur le point d’observation ‘’passereaux’’, le coup de chaud de la montée passe bien vite et nous devons nous couvrir à cause du froid. Il se met même brièvement à neiger ! Les conditions météos semblent avoir fait peur aux fringilles, mais les Pipits des arbres et les Bergeronnettes printanières passent plutôt bien avec une quarantaine d’individus de chaque. Un mâle et une femelle de Tétras lyre sont aussi observés.

Le ciel s’ouvre petit à petit et il fait de plus en plus beau. Nous nous rendons donc sur le point ‘’rapaces’’ afin d’observer l’important passage d’Hirondelles. En effet, 8’600 fenêtres et 14’000 rustiques seront estimées sur l’ensemble de la faction ! De plus, quelques Martinets à ventre blanc et un Martinet noir viennent se mêler à la fête.

Malgré les vagues d’oiseaux, l’attention des plus jeunes baisse vite et quelques batailles de boules de neige et opérations commando sont organisées, ce qui n’a pas été sans répercussion sur les autres observateurs (notamment un en particulier).

Le laxisme des plus jeunes est compensé par l’assiduité des plus vieux et de nombreux rapaces sont repérés notamment sous l’impulsion de Julia et Kilian. Les gros rapaces passent dans des chiffres respectables avec 11 Bondrées, 3 Busards des roseaux, 17 Buses variables, 10 Milans royaux et 1 Autour des palombes. La bonne surprise vient des petits rapaces avec 7 Faucons hobereaux, plus de 30 Éperviers et surtout au moins 141 Faucons crécerelles ! Inutile de dire qu’avec les Hirondelles, y a eu pas mal d’oiseaux.

Une partie du groupe décide de descendre un peu plus tôt, mais comme le passage ne faiblit pas, les autres participants reste jusqu’à 17h15, ce qui permet d’amener le nombre total d’hirondelles à plus de 22’000 individus et d’observer le quatrième busard des roseaux de la journée. La descente se fait sans encombre et tout le monde peut prendre son train à 18h50, plus de 12 heures après le départ de la gare. Le passage de 3 Grosbecs vient conclure la journée à la tombée de la nuit.  

publié le mardi 26 septembre 2017 par Célestin Luisier
 

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017