Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux
Accueil
Le GdJ
 - 
Présentation
 - 
Le Héron
 - 
Adhésion
 - 
Le Comité
Activités
 - 
Sorties sur le terrain
 - 
L'OCHA
 - 
Les Bons Coins de Suisse Romande
 - 
Recensements hivernaux
 - 
Fête de la Nature
 - 
Nuit de la Chouette
 - 
Autres
Projets
 - 
Projet Huppes
 - 
Projets SPB - Surface de Promotion de la Biodiversité
 - 
Nichoirs à hirondelles
Camps à l'étranger
 - 
Informations camp à l'étranger
 - 
Voyage Oman 2009
 - 
Camp Maroc 2010-2011
Camp de baguage
 - 
Informations camp en Roumanie
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
L'agenda du GDJ
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Carte des comptes-rendus
 - 
Calcul de coordonnées
 - 
Code de conduite
  La boutique
    - 
Les produits
    - 
Mon panier
  Aide
    - 
les FAQs
Toutes les photos
Les comptes-rendus
liste des comptes-rendus > résumé du compte-rendu
 
Arnaud Barras
Arnaud Barras
Célestin Luisier
 
Sortie guignard à la Tour Bonvin [GdJ VS] : dimanche 11 septembre 2016

C'est tôt le matin que nous quittons la gare de Sion en direction de l'alpage de Bouzerou, sur les hauts de Nax(VS), avec une voiture bien remplie. Là-bas, nous rejoignons les 2 autres participants venus de Sierre. Dès le début de la marche, nous pouvons entendre le pic vert, ainsi que voir l'épeiche et un pic noir en vol. Cela annonce une bonne journée pour les pics. Nous nous y trompons pas, puisqu'une heure plus tard, c'est un pic tridactyle qui est repéré par le groupe. Observation brève mais tout de même bonne de l'espèce. L'ascension jusqu'à la "crête à guignards" de la Tour Bonvin continue, avec quelques surprises sur le chemin, comme un rougegorge familier et un bruant fou dans les derniers aroles. Arrivés au sommet, nous commençons à quadriller la plaine herbeuse, malheureusement sans succès pour le guignard. Quelques aigles, faucons crécerelles et éperviers volent aux alentours, et 1 tarier des prés et un rougequeue à front blanc ont fait escale dans les environs. Le retour se fait par un autre chemin, assez difficile à trouver, mais nous permet d'apercevoir quelques merles à plastron et une multitude de cassenoix, affairés à constituer des stocks de graines pour l'hiver. Nous regagnons les voitures vers 16h, après une belle journée en montagne.

Nombre de participants : 7

publié le lundi 12 septembre 2016 par Arnaud Barras
 

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017