Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux
Accueil
Le GdJ
 - 
Présentation
 - 
Le Héron
 - 
Adhésion
 - 
Le Comité
Activités
 - 
Sorties sur le terrain
 - 
L'OCHA
 - 
Les Bons Coins de Suisse Romande
 - 
Recensements hivernaux
 - 
Fête de la Nature
 - 
Nuit de la Chouette
 - 
Autres
Projets
 - 
Projet Huppes
 - 
Projets SPB - Surface de Promotion de la Biodiversité
 - 
Nichoirs à hirondelles
Camps à l'étranger
 - 
Informations camp à l'étranger
 - 
Voyage Oman 2009
 - 
Camp Maroc 2010-2011
Camp de baguage
 - 
Informations camp en Roumanie
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
L'agenda du GDJ
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Carte des comptes-rendus
 - 
Calcul de coordonnées
 - 
Code de conduite
  La boutique
    - 
Les produits
    - 
Mon panier
  Aide
    - 
les FAQs
Toutes les photos
Les comptes-rendus
liste des comptes-rendus > rsum du compte-rendu
 
Arnaud Barras
Célestin Luisier
Célestin Luisier
Célestin Luisier
Célestin Luisier
 
Brèche, Poutafontana et Basper (GDJ/VS) : dimanche 18 mars 2018

Participants : Théotime, Armand, Julia, Lionel, Arnaud, Matteo, Alexandre, Sébastian et Célestin

Après être passé dire coucou à la colonie de Corbeaux freux de Vissigen et avoir vu migrer 3 Goéland leucophées, la sortie peut débuter avec une belle affluence. En effet, en plus des habituels jeunes, quelques moins jeunes se joignent à nous et nous rappellent aux bons souvenirs.

Sur le parking, nous pouvons déjà observer quelques Étourneaux sansonnets, un Pic épeiche et de nombreux Grosbecs cassenoyaux qui seront présents tout au long de la sortie. Dans les arbres, c’est le tintamarre des Mésanges et des Fringilles, mais le fait marquant de cette matinée sera sans aucun doute le passage de 2 importants groupes (45 + 117) de Mouettes rieuses, ce qui est plutôt rare en Valais central.

Le long du canal menant à la Brèche, nous pouvons observer un couple de Mésanges à longue queue, un très beau Râle d’eau et un Chevalier culblanc posé sur un caillou au milieu de l’eau. Nous avançons lentement et deux groupes se sont formés quand un vol de 28 Pigeons ramiers accompagnés par 2 Pigeons colombins passe en migration. Le premier groupe, trop pressé, ne les verra pas.

Une fois arrivés vers le lac, c’est un couple de Canards chipeaux qui tient la vedette. On peut également signaler la présence d’un Grèbe huppé, de quelques Sarcelles d’hiver, de Grands cormorans et d’un Épervier d’Europe houspillé par des Corneilles noires.

Un peu plus loin, nous ne pouvons que constater le déplorable massacre de la débrousailleuse dans une zone pourtant dédiée à la nature. Ceci ne nous empêche cependant pas d’admirer un magnifique couple de Bergeronnettes des ruisseaux, quelques Pouillots véloces en escale, 2 couples de Fuligules morillons et un beau Pic noir qui joue à cache cache.

Une fois arrivés à Poutafontana, force est de constater que mise à part les Foulques macroules et les Bruants des roseaux, il n’y a pas grand chose. Nous décidions donc de casser la croûte, ce qui semble avoir attiré les Milans noir et royal. De plus, Arnaud repère un groupe en migration qui ressemble fort à des Grues cendrées, mais au télescope, il tombe sur un vol de plus de 20 Hérons cendrés, ce qui est rare en Valais central, sans arriver à retrouver l’autre groupe moins important.

Sur le retour le long du Rhône, nous observons quelques Hirondelles de rochers en chasse, dont un individu leucique. Nous arrivons finalement un parking peu avant 12h00 et nous organisons les voitures pour ceux qui veulent pousser jusqu’à Basper. Malheureusement, les deux anciens nous quittent, ce qui fait heureusement de la place dans les voitures.

Après avoir observé un Aigle royal et un couple de Tariers pâtres, nous arrivons sur place. Un petit tour de la zone nous permet de découvrir un bon nombre de Pouillots véloces et deux Pipits farlouses se nourrissant au sol dans une zone humide et tout d’un coup, Julia repère le beau mâle de Gorgebleue à miroir vu ces derniers jours. L’oiseau émerveille tout le monde aussi bien par sa beauté que par sa discrétion. Au chapitre des observations, on peut également citer une Bécassine des marais et un mâle de Tarier pâtre imitant le Chevalier culblanc, guignette et aboyeur.

Après cette magnifique observation, l’avenir et la spécificité du GDJ/VS nous quittent. Dans ces circonstances, il est donc inutile de raconter le reste de la sortie. Je me contenterai de citer l’observation de deux Craves à bec rouge, de Choucas des tours et de deux Vanneaux huppés pour arriver à un total dépassant les 75 espèces. Finalement, la journée se termine à la gare de Sion à 19h00 sous le dortoir de Bergeronnettes grises, là, où pour certain, elle avait commencé le matin même à 6h30.

publi le vendredi 23 mars 2018 par Célestin Luisier
 

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018