Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux
Accueil
Le GdJ
 - 
Présentation
 - 
Le Héron
 - 
Adhésion
 - 
Le Comité
Activités
 - 
Sorties sur le terrain
 - 
L'OCHA
 - 
Les Bons Coins de Suisse Romande
 - 
Recensements hivernaux
 - 
Fête de la Nature
 - 
Nuit de la Chouette
 - 
Autres
Projets
 - 
Projet Huppes
 - 
Projets SPB - Surface de Promotion de la Biodiversité
 - 
Nichoirs à hirondelles
Camps à l'étranger
 - 
Informations camp à l'étranger
 - 
Voyage Oman 2009
 - 
Camp Maroc 2010-2011
Camp de baguage
 - 
Informations camp en Roumanie
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
L'agenda du GDJ
 - 
Les comptes-rendus
 - 
Carte des comptes-rendus
 - 
Calcul de coordonnées
 - 
Code de conduite
  La boutique
    - 
Les produits
    - 
Mon panier
  Aide
    - 
les FAQs
Toutes les photos
Les comptes-rendus
liste des comptes-rendus > rsum du compte-rendu
 
A la découverte de Val-Terbi (GdJ JU) : samedi 12 mai 2018
A la découverte de Val-Terbi (GdJ JU)

Un ciel azuré, une température agréable, un soleil radieux ; la sortie a débuté aux premières heures du jour à Montsevelier. Renard, chevreuils et lièvre nous emboîtaient le pas, pour notre plus grand réjouissement. Le chant du Pouillot de Bonelli a retenti dans les entrailles rocheuses de ce petit vallon. Son cousin, le Pouillot véloce se contentait de massif forestier exempt d'affleurements rocheux. Montsevelier comporte de nombreux vergers à hautes tiges qui font le bonheur de nombreux Gobemouches noirs qui chantent à tue-tête afin de délimiter leur territoire et de conquérir une femelle. Nous avons compté au moins 6 territoires de ce Muscicapidae. Nous n'avons obervé que des mâles, aucune femelle. Nous avons été étonnés de ne pas voir de Rougequeues à front blanc, possédant pourtant de nombreuses synérgies au niveau des moeurs écologiques avec le Gobemouche noir. Une Bergeronnette printanière est également passée dans l'occulaire de nos jumelles et cette dernière a émis son cris typique. En milieu de matinée, une Bondrée apivore nous a survolés de près, nous avons même pu distinguer son iris jaune. Parmis les rapaces figurent également le Milan royal et la Buse variable.  Le chant "moqueur" du Pic vert a retenti dans ce beau petit village. De nombreux nids d'Hirondelles de fenêtres se trouvent sous les toits des maisons ; les Martinets noirs ont également leur résidence d'été à proximité de l'église St-Georges. 

Participants : Ilja Wyss, Bastien König et Erwan Zimmermann

publi le samedi 12 mai 2018 par Erwan Zimmermann
 

-
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018